Rechercher dans ce blog

mardi 4 mai 2010

Le grand Bill

Bill Sienkiewicz est ahurissant de multi talents : dessin, encrage, peinture... Il sait tout faire.
Je montre juste ici un mini aperçu de ce que j'ai vu de plus lâché, spontané. Un artiste moindre que lui passerait vite pour un escroc qui bacle, mais Bill S. n'est pas de ceux là. Même à l'arrache, ça marche.
les 2 premières planches de sa back up récente du Spirit
Et je crois que l'integration du titre dans la bande du haut de la page 1 est à mi chemin entre le foutage de gueule et le génie pur :-)

Une planche de son Batman malheureusement inédit (mais dont DC est en train de tenter de réunir les planches, vendues pour la plupart, pour les scanner en meilleure res; et enfin publier l'histoire un jour)


Une couv d'Elektra sur sa spécialité : partir dans tous les sens pour, au final, un résultat cohérent et qui a la patate.


Idem sur cette couv Dracula


Un Joker à la limite de l'abstraction


Classe le Parrain


Et histoire de prouver que c'est loin d'être un rigolo et que, s'il veut, il connait ses bases, même à la couleur : de magnifiques portraits :
Sean Penn

Et l'un des derniers grands monuments vivants

4 commentaires:

Ben BASSO a dit…

Il y a tellement de dessinateurs dont l'unique objectif est un jour de dessiner comme leur dessinateur favori, et qui ne seront toujours que des sous-quelquechose. Même chez les plus connus.
Et puis il y a des gens comme Bill S. ou Dave McKean par exemple, qui sont bien au dessus de tout ça, jouent avec les codes, ne sont jamais là où on les attend.

Dire que je suis fan serait bien en dessous de la vérité.

Philippe Cordier a dit…

hé hé, mais sans faire de provoc, n'oublie pas que Bill a commencé justement en voulant "être Neal Adams" lui aussi (cf ses 1ers Moon Knight) Il a juste eu l'intelligence et le talent d'évoluer vers son propre style :-)

Surfer a dit…

Vouloir être « Neal Adams » c’est plutôt pas mal comme référence.
Mais heureusement que Sienkiewicz n’est pas devenu le simple clone d’Adams et qu’il a su s’épanouir artistiquement.
Tes visuels de l’artiste sont superbes. Ils nous donnent une bonne vision de l’étendu de son génie.
Elektra assassin est en ce sens un autre très bon exemple. Sur cet œuvre, il oscille entre dessins naïfs et des dessins plus réalistes en passant par des peintures quasi expressionnistes. Il s’adonne même au collage. Une vraie démonstration de styles graphiques et d’innovation.
Depuis ce chef d’œuvre il est entré dans le top ten de mes artistes préférés.
Sinon il ne faut pas oublier son travail d’encrage sur des dessins de Buscema, dans le genre, ce n’est pas mal non plus ;-)

Philippe Cordier a dit…

Il a encré tellement de monde. Même s'il reconnait que c'est presque tjs alimentaire (il encre devant la télé disait-il) c'est toujours bon
Là il est en ce moment "sur Klaus Janson" sur DD the End et ca dépote